Science et religion

L’abbé Levert a été toute sa vie un véritable homme de Dieu, intransigeant en matière de doctrine et de morale chrétienne, mais aussi compatissant aux souffrances des plus démunis. Il est fréquemment comparé à l’abbé Moreux, lui aussi, vulgarisateur et astronome. On trouve de nombreux livres de ce dernier dans la bibliothèque de l’abbé Levert, ainsi que l’une de ses lunettes astronomiques. Par la lecture de l’abbé Moreux, Levert acquiert les bases de l’astronomie. À la mort de l’abbé Moreux en 1954, on lui propose de lui succéder à la tête de l’Observatoire de Bourges. Il s’y refuse par humilité et pour rester auprès de ses paroissiens.

Nous vous invitons à consulter ci-dessous l'un des ouvrages de l'abbé Moreux présent dans la bibliothèque de l'abbé Levert.

La bibliothèque de l’abbé Levert, témoigne d’un intérêt pour les relations entre science et foi. Principalement au sujet de l’origine du monde et de la théorie de l’évolution. Homme de foi convaincu, il n’en est pas moins d’une grande rigueur scientifique dans ses observations. Il considère la beauté des phénomènes qu’il observe comme une manifestation de Dieu. La question de la relation entre science et foi est très ancienne, puisque selon Hubert Reeves, célèbre astrophysicien canadien, « la science ne peut répondre à la question de Leibniz : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien ? ». Concernant la question de la création de l’univers, la science n’a pas avancé d’un pouce depuis des millénaires, ce qui expliquerait pourquoi certains scientifiques cherchent leurs réponses dans la foi. Ce qui ne remet aucunement en cause la véracité de leur propos.