Reconnaissance scientifique

Sociétés savantes

L’abbé Levert est membre de plusieurs sociétés savantes, tel que la Société Astronomique de France (SAF) et plus localement le Cercle Littéraire et Archéologique de Coutances. En 1975, il est l’un des correspondants de la commission des cadran solaires de la SAF, pour la Manche. À ce titre il est chargé de l’inventaire et de la préservation de ces derniers.

La Société Astronomique de France (SAF)

Fondée par Camille Flammarion en 1887, la société a pour but de faire connaître au plus grand nombre la science astronomique. Elle publie une revue : L’Astronomie, dans laquelle l’abbé Levert écrit de nombreux comptes rendus de ses observations, et des biographies d’astronomes.

Partenariats scientifiques

L’abbé Levert est en relation avec de nombreux scientifiques, qui lui fournissent les documents nécessaires à ses recherches. Il travaille donc avec l’observatoire Saint-Louis de Jersey, mais aussi la Météorologie nationale. Par ailleurs, sa bibliothèque contient des revues et ouvrages scientifiques très pointus. Il échange des idées avec certains des auteurs de ces publications, comme le professeur Pierre Bernard de l’Institut de Physique du Globe de Paris, avec lequel il partage son travail sur les microséismes. Conformément aux volontés de l’abbé Levert, après sa mort, son sismographe sera donné par M. Godefroy au professeur Bernard. L’abbé Levert participe également à de nombreux congrès scientifiques, dans lesquels il partage le fruit de ses recherches. Nous vous proposons un exemple de publication qu'il partage avec ses pairs.

Reconnaissance scientifique