Pendule de Foucault

Expérience du pendule de Foucault

L’abbé Levert expliquant l’expérience

du pendule de Foucault, devant public,

cathédrale de Coutances, 1962

L’expérience du pendule de Foucault

En 1962, l’abbé Levert reproduit, à la cathédrale de Coutances, l’expérience du pendule de Foucault, afin de mettre en évidence la rotation de la Terre. L’événement attire un public important et fait l’objet de nombreux articles dans la presse. Lorsqu’il renouvèle cette expérience, elle n’avait pas été reproduite en France depuis celle de Camille Flammarion en 1902. En 1985, l’expérience est renouvelée, toujours, dans la cathédrale de Coutances, en son hommage.

Le pendule de Foucault

En 1851, Léon Foucault, physicien français, imagine l’expérience qui le rend célèbre. Il fait chez lui la découverte suivante : le plan d’oscillation d’un pendule reste toujours invariable, même en bougeant la structure à laquelle le pendule est attaché.

Il décide d’attacher un grand pendule au plafond de la salle de la Méridienne, à l’Observatoire de Paris, d’une hauteur de 11 mètres, et il remarque ceci : le plan d’oscillation du pendule se déplace lentement vers la droite. Or, sachant que le plan d’oscillation reste toujours invariable, s’il se dirige vers la droite, c’est que ce n’est pas le pendule qui se déplace, mais l’endroit même où l’on est, donc la Terre.

La rotation de la Terre est prouvée !

La mise en application par Paul Levert

Pour démontrer que le plan d’oscillation d’un pendule reste toujours invariable, même en bougeant la structure à laquelle il est attaché, l’abbé Levert matérialise ce principe en 1962 au moyen d’un petit cadre de bois qui tourne sur lui-même tandis que le pendule oscille toujours dans la même direction.

Maquette du pendule de Foucault

Maquette du pendule de Foucault

Pour une expérience réussie, le pendule est attaché au préalable à un mur par un fil, et on brûle le fil à la bougie afin de donner l’élan au pendule, et éviter d’y toucher, ce qui risquerait de fausser ses oscillations.

Expérience du pendule de Foucault

Le chanoine Louyat de la Société d’Astronomie des Pyrénées Occidentales

brule le fil qui retient le pendule. L’abbé Levert (à droite)

L’abbé Levert utilise des tas de farine que l’extrémité du pendule vient mordre à chaque oscillation. Ceci pour montrer le décalage du pendule au fil du temps, et ainsi prouver la rotation de la terre. Le plan d’oscillation du pendule restant toujours invariable.

Expérience du pendule de Foucault

Le pendule en action, qui vient mordre les sacs de farines