Biographie

Alphonse de Brébisson

Alphonse de Brébisson par Louis Adolphe Humbert de Molard

crédit photo : Médiathèque de l'architecture et du patrimoine

Louis-Alphonse de Brébisson est un naturaliste et photographe français. Fils d’un entomologiste falaisien, il est né le 26 septembre 1798. Très jeune son père l’emmène régulièrement au Muséum d’histoire naturelle de Paris, et à la rencontre de ses collègues. C’est à cette période qu’il se passionne pour les sciences, et notamment la botanique.

Il est membre de plusieurs sociétés savantes, tel que : la Société Linnéenne de Normandie. Grand pédagogue et vulgarisateur des sciences, il participe au rayonnement scientifique en Normandie. Passionné de nature, il aime parcourir la campagne à la recherche de plantes ou d’algues à inventorier. Il est célèbre pour ses herbiers. En 1836 paraît son premier livre : Flore de Normandie, c’est un succès critique. Sa Flore est un inventaire des différentes espèces de plantes visibles en Normandie. Elle fait l’objet de cinq rééditions, à chaque fois enrichies.

Élu conseiller municipal en 1846, il est très impliqué dans la vie de sa commune et très à l’écoute des administrés.

Passionné de photo, il fonde, en 1854, la Société Française de Photographie. À ce titre, il est l’un des pionniers de la photographie en Normandie. Il est à l’origine d’innovations de techniques photographiques, qui sont reprises par ses collègues. Il améliore le daguerréotype en réduisant le temps de pause de plusieurs heures à 20 minutes. Ainsi que le séchage avec la « fourchette de Brébisson ». Il met au point le « châssis-presse » pour le tirage des épreuves positives. Il est l’un des premiers à reprendre le procédé de la plaque d’Albumine pour la photographie au microscope, qu’il utilisera fréquemment pour ses recherches (en botanique).

Louis-Alphonse de Brébisson s’éteint le 26 avril 1872. Consultez sa nécrologie dans le Journal de Falaise du 4 mai 1872 (p. 71/215 AD14).